Dernières galeries

megaban photosmegaban/

20 mai 2015

Madame Chantal BIYA aux côtés des reines de la beauté

megaban photosmegaban/

20 mai 2015

Fin en apothéose au Palais de l'Unité

Mis en ligne le 13 Mars 2018

PRÉSENTATION DU CAMEROUN

Le Cameroun est situé en Afrique Centrale, à la jonction entre l’Afrique occidentale et orientale. Il est limité au Nord par le Tchad, à l’Est par la République Centrafricaine, au Sud par le Congo, le Gabon et la Guinée Equatoriale, à l’Ouest par le Nigéria.

Le Cameroun est situé en Afrique Centrale, à la jonction entre l’Afrique occidentale et orientale. Il est limité au Nord par le Tchad, à l’Est par la République Centrafricaine, au Sud par le Congo, le Gabon et la Guinée Equatoriale, à l’Ouest par le Nigéria.

GEOGRAPHIE HUMAINE

Le Cameroun compte 20 386 799 âmes réparties en 240 ethnies. Cette diversité explique la richesse du patrimoine artistique et culturel du pays. En dehors des langues nationales, le français et l’anglais sont les langues officielles.

CLIMAT

Dans le Sud Cameroun, à quelques variantes près, le climat est dit « équatorial humide ». Il est globalement constitué d’une saison sèche de novembre à février, d’une petite saison pluvieuse de mars à juin et d’une grande saison des pluies d’août à fin octobre avec une température moyenne de 26°C.

Dans le Nord Cameroun, le climat sec se rapproche du type soudano-sahélien. La saison des pluies s’étend de mai à fin septembre. La Température moyenne y est de 30°C.

CARTE TOURISTIQUE

Du fait de ses particularités géographiques (relief, climat, faune et flore, peuples et traditions), le Cameroun offre des opportunités touristiques exceptionnelles.

TOURISME BALNÉAIRE

Le Cameroun compte 400 kms de côte atlantique avec pour principales attractions les plages de sable naturelles de Kribi ou de Yoyo, près d’Edéa, la plage à galets de Limbe, la présence d’îles ou encore de chutes se jetant directement dans la mer à Lobe, près de Kribi. La pêche artisanale est pratiquée au large des principales villes côtières mais aussi dans les nombreux fleuves qui irriguent le pays.

En dehors de la chasse sportive qui se pratique dans la partie septentrionale du pays de novembre à mai, les touristes peuvent visiter le Cameroun tout le long de l’année.

TOURISME DE SAFARI ET DE CHASSE SPORTIVE

Le Cameroun compte sept parcs nationaux dont le plus intéressant et le mieux aménagé est le parc de Waza dans l’Extrême Nord. Ces parcs renferment une faune variée (éléphants, lions, girafes, rhinocéros noirs, pan­thères, buffles, antilopes, hippopotames, hyènes, gorilles, damalisques, guépards, etc...). Indépendamment des parcs nationaux où il est interdit d’abattre des animaux, il existe au Cameroun septentrional quatorze zones de chasse comportant plus de 500 kilomètres de pistes carrossables entretenues. En Afrique Occidentale et Centrale, le Cameroun a une position de leader dans le domaine du tourisme de safari grâce à une meilleure mise en valeur de ses parcs et ses réserves de faune tel Boubandjida dans le Nord.

ECO-TOURISME

Le pays regorge d’importantes potentialités écotouris­tiques: montagnes, forêts, lacs et cours d’eau, chutes d’eau, grottes etc...

L’intégration des préoccupations de préservation de l’environnement dans les projets d’aménagement touristique, a conduit au classement et à la protection de certains sites naturels à des fins scientifiques, écologiques et touristiques. On peut citer notamment :

- Le Parc National de Korup qui recèle des espèces végétales vieilles de plusieurs millions d’années;

- La Réserve de Dja, classée patrimoine de l’humanité par L’UNESCO;

- Le site naturel d’Ebogo, situé en pleine forêt équatoriale dans la réserve forestière de Mbalmayo, à 70 km de Yaoundé, la capitale politique, est extrêmement riche en biodiversité.

L’Ecotourisme se pratique également dans les montagnes. Classé site international pour l’ascension, le Mont Ca­meroun, qui surplombe la côte ouest, est haut de 4.070m. Y a survécu une flore datant du quaternaire. Site écologique célèbre, il fait l’objet d’un vaste projet de valorisation par une O.N.G allemande. Abritant un volcan encore en activité, dont la dernière éruption date de mars 2000, le site bénéficie d’une pluviométrie très élevée (plus de 15mn) à Cap DebunschaLe centre climatique de Dschang, bâti sur un plateau s’élevant à 10.800 m au dessus de la mer, constitue également un des hauts lieux du tourisme de montagne.

D’autres sites très favorables aux randonnées existent, tels que:

- Les Monts Bamboutos à l’Ouest du pays;

- Le Parc National de la vallée du Mbéré dans l’Adamaoua;

- Les Monts Atlantika dans la région du Nord;

- Les Monts Manengouba dans la région du Littoral;

- Les Monts Mandara dans l’Extrême-Nord.

TOURISME CULTUREL

Le Tourisme culturel tire sa richesse:

- de la diversité présentée dans l’art de vivre, le folklore, la religion, l’habitat et même la cuisine. A titre d’exemple, les cases Mousgoum en forme d’obus de l’Extrême-Nord du pays sont uniques au monde;

- d’un artisanat développé notamment à Maroua dans l’Extrême-Nord et à Foumban dans l’Ouest du Cameroun;

- de l’existence de vestiges archéologiques à l’instar des sites de Mayo-Rey qui portent encore des empreintes fossilisées de dinosaures;

- d’un patrimoine ethnolinguistique remarquable, renforcé par le bilinguisme (français et anglais) des camerounais.

TOURISME DE CONGRÈS ET D’AFFAIRES

Les grandes villes de Yaoundé et de Douala, avec leurs infrastructures de standing international (Palais des Congrès, aéroports internationaux, hôtels de classe internationale) constituent les principaux pôles de développement d’un tourisme de congrès et d’affaires.